Penser le changement autrement

image-blog-yi
En chinois, Yi est un des idéogrammes qui symbolise le changement.

Il est composé de deux signes, l’un représentant le soleil et l’autre la pluie. Quoi de mieux que Yi * qui évoque le jeu du soleil et la pluie, l’un chassant l’autre, pour évoquer le changement comme une pulsation, le rythme du vivant ?

Mais, paradoxe et force de la pensée chinois, Yi a aussi deux autres sens :

  • La permanence : la force de la pensée chinoise est de faire résonner une chose et son contraire simultanément, et ce jeu du soleil et de la pluie évoque le fait que le changement de s’arrête jamais : le changement est permanent.
  • Ce qui est aisé et naturel : le changement c’est la vie, la nature du vivant est de changer.

Cet exemple montre comment utiliser différemment notre cerveau pour poser une chose et son contraire (le soleil et la pluie) non comme deux opposés, mais comme deux dynamiques complémentaires et alternée au service de la même énergie du vivant.

Cette grille de lecture est précieuse pour nous décaler de notre pensée cartésienne qui s’est construite en opposant le bien au mal, les idées au réel, les causes et les effets. Penser « systémique », penser « rythme du vivant », penser « changement continu » : autant de clés pour appréhender autrement les défis que relèvent quotidiennement les managers.

 

* Yi se prononce au 4° ton, Yì.

Laisser un commentaire